Old Jack - pages perso
 
Dolly Parton  

Chacun de nous a son chanteur ou sa chanteuse préféré. Celui ou celle qui vous fera planer dans une douce euphorie dès que vous entendez les premières mesures d'une de ses chansons.

Eh bien je vais vous avouer un secret: c'est Dolly Parton qui me fait cet effet. Mais ne le répétez à personne...

Dolly Parton, on ne la présente plus: chevelure blonde, généreusement pourvue par Dame Nature. On lui doit quelques unes des plus belles ballades de la Country Music. C'est une Tennesse vrai de vrai, et l'un ne va d'ailleurs peut-être pas sans l'autre, le Tennesse étant comme chacun sait le berceau de la Country Music.

Fabuleux destin que celui de Dolly Parton, sa vie ressemble d'ailleurs à un conte de fée. Tout compte fait, je vais vous raconter ce conte...

Dolly, de son vrai prénom Dolly Rebecca, est née le 19 janvier 1946 à Locust Ridge, dans le Sevier County, à l'est du Tennesse.

Petit cours de géographie:
Locust Ridge est une crête montagneuse (traduction: crête de la sauterelle) située dans les Monts Appalaches, à la limite nord des fameuses Smoky Mountains, mises en chanson par Dolly. A une quarantaine de kilomètres plus au sud, de l'autre côté de cette chaîne de montagne, on retrouve les Indiens Cherokee.

Dolly fait partie d'une famille de 12 enfants, dont le père est planteur de tabac dans les Appalaches. Elle connaît la pauvreté d'une vie rude mais heureuse dans des montagnes encore isolées. Toute petite déjà, elle rêve de devenir une star de la Country Music. Sa mère, en partie de sang Cherokee, chante en amateur, et son oncle, Bill Owens, l'initie à la guitare dès l'âge de 7 ans. Elle compose déjà ses premières chansons et elle a 10 ans quand elle se produit pour la première fois dans une émission de radio locale à Knoxville. Trois ans plus tard, Dolly se retrouve sur la fameuse scène du Grand Ole Opry à Nashville, honneur et bonheur convoité par bien des chanteurs de Country Music, car n'entre pas qui y veut, dans le sanctuaire du Grand Ole Opry.

A 14 ans, en 1960 donc, des essais d'enregistrement restent sans suite et surtout sans succès. Elle décide alors de retourner au collège.
En 1964, après avoir terminé ses études, elle se rend à Nashville et se marie deux ans plus tard avec Carl Dean, un entrepreneur de Nashville. Son premier grand tube: Dumb Blonde sort en 1967, et c'est là que Porter Wagoner la remarque et l'engage pour son show télévisé. Ce sera une collaboration très fructueuse qui se solde par 3 CMA Awards dans la catégorie: Vocal Group of the Year entre 1968 et 1971.

1971 voit aussi son début de carrière solo, également très prolifique, puisque, en 3 ans sortiront des succès tels que Jolene, Love Is Like A Butterfly, et surtout I Will Allways Love You, repris par Whitney Houston en 1992 dans la bande originale du film Bodyguard avec Kevin Costner, et récompensé par un CMA Award en 1996 en duo avec Vince Gill.

Une escapade dans les années 1977 vers la pop et le cinéma la verra revenir une dizaine d'années plus tard vers la country music, ses vraies racines, avec des succès comme Trio (avec Linda Rondstadt et Emmylou Harris), White Limozeen, Eagle When She Flies, ou Slow Dancing With The Moon, avec comme invités: Billy Ray Cyrus, Kathy Mattea, Ricky Skaggs, etc...
Ce qui ne l'a pas empêché, en 1983, d'enregistrer son plus célèbre duo avec Kenny Rogers: Islands In The Stream, que l'on doit au talent des Bee Gees et qui se retrouve en tête des charts de la pop.

Entretemps en 1985, elle rachète un parc d'attraction à Pigeon Forge dans le Tennessee et qu'elle transforme en un temple à la gloire de Dolly Parton, et baptisé du nom très évocateur de Dollywood. Narcissisme ou esprit d'entreprise? Toujours est-il que l'engouement pour Dolly Parton et sa renommée font le succès de ce parc d'attraction.

1994 voit la parution de l'album "Heartsongs - Live from Home", enregistré "live" les 23 et 24 avril. C'est un retour aux sources, un résumé vivant de sa carrière, des souvenirs d'enfance, le tout emballé avec des rythmes old time, bluegrass, ou des ballades. Dolly n'hésite plus à s'entourer de noms prestigieux de la Country Music tels que Alison Krauss, Randy Scruggs, Jerry Douglas, pour ne citer que les plus connus.

Les deux années suivantes, Dolly renoue avec une formule qui plait: des albums avec tout plein de noms connus: Billy Ray Cyrus, Vince Gill, Pam Tillis, etc... et ce dans deux albums: "Something Special" et "I Will Allways Love You & Other Greatests Hits".

Après une petite pause de quelques années, Dolly Parton décide de ne faire que ce qui lui fait plaisir. Cela donne l'album "Hungry Again" paru en 1999, avec une musique à dominante acoustique, et qui montre à tous que Dolly est vraiment une grande dame de la Country Music.

Parmi les 11 frères et soeurs de Dolly Parton, il y en a deux qui ont également réussi à se faire entendre en tant que chanteur country. Pas autant que leur soeur Dolly évidemment. Il s'agit de Stella, qui a eu ses heures de gloire dans les années 70, et de Randy, le plus jeune frère, qui a percé dans les années 80.
 

Concert à Cologne du 5 juillet 2014

Comme vous pouvez vous en douter, j'y étais...
Ce concert fait partie d'une tournée européenne de 19 concerts, dont:
- 13 dans les pays anglo-saxons,
- 3 dans les pays scandinaves (Danemark, Norvège et Suède),
- 2 en Allemagne,
- 1 en Suisse (Locarno),
- et, j'allais dire: comme d'hab, 0 en France, pays malheureusement délaissé et oublié par les stars de la musique country américaine et leurs agents...
Dolly y a fait la promotion de son 42e album studio: « Blue Smoke », dont elle a écrit 7 des 12 chansons.
Le concert a eu lieu au «Lanxess Arena», une structure comparable à nos «Zéniths», et desservie par une demi-douzaine de lignes de tramways. La salle était bien entendue archi-comble, les spectateurs venant d'un peu partout. J'ai croisé à l'hôtel toute une famille venant de Dubaï pour voir Dolly Parton.

 

 

 

Porter Wagoner et Dolly Parton
 

Islands in the Stream
la pochette du 45 tours
 

Slow Dancing With The Moon
 

le parc d'attractions
de Dolly Parton
 

Stella Parton
 

Affiche du concert de Cologne


Le Concert :

Dolly Parton arrive sur scène tout de blanc vêtue, avec tout plein de reflets scintillants et attaque son concert avec un de ses plus gros tubes: Jolene (n°1 des charts il y a 40 ans !) et en s’accompagnant avec une guitare assortie à sa tenue, c'est à dire toute blanche avec tout plein de reflets scintillants, comme tous les autres instruments dont elle va jouer : - banjo - fiddle (en interprétant Rocky Top des Osborne Brothers, devenu l'hymne officiel de l'Etat du Tennessee) - clavier - dobro - autoharp* (l'instrument favori de Mother Maybelle). Elle n'est pas uniquement chanteuse, mais aussi multi-instrumentiste, sans oublier bien sûr toute la facette auteur-compositeur qui a fait sa gloire et son succès.

Outre les morceaux issus de son dernier album Blue Smoke, elle nous fait revivre son enfance dans le profond Tennessee, avec des chansons comme :
- My Tennessee Mountain Home,
- Smoky Mountain Memories,
- et surtout: Coat Of Many Colors (That my momma made for me...)

A l’entracte, elle rejoint les coulisses encadrée par 2 gardes du corps format big armoires à glace. Et elle revient, 20 minutes après, tout de noir vêtue, mais c’est toujours aussi scintillant. Là, elle nous chante un magnifique Little Sparrow a capella: un exercice tjrs très difficile, surtout en solo, et c’est là que l’on reconnaît vraiment les grandes qualités d'interprète de Dolly Parton. On aura droit, entre autres, à deux de ses titres qui se sont hissés au n° 1 des charts de la country et de la pop :
- Islands In The Stream (1983) composé par les Bee Gees,
- 9 To 5 (composé par Dolly en 1980) repris en choeur par tous les spectateurs.
Elle a terminé son show avec : I Will Always Love You :
- composé par elle en 1974,
- popularisé par Whitney Houston dans le film Bodyguard en 1992,
- primé par un CMA Award dans un duo avec Vince Gill en 1996.
 
En conclusion : 3h30 d'un très beau spectacle, sans fioritures ni effets spéciaux, et centré sur Dolly Parton avec sa très jolie voix et ses très belles et éternelles compositions.
 
A l'ouverture de cette page, vous pouvez écouter un extrait de Jolene.
 
Voir aussi son site web: http://dollyparton.com/
 
Publié le 19 août 2005
Mise à jour du 23 juin 2016
 

Old Jack
23 juin 2016